Quand une grosse mouche s’incruste sur scène!

 

 

Quand on joue au théâtre, bien entendu on  répète pendant des semaines.  A chaque fois que l’on doit monter sur scène, on se prépare et on se concentre mais on n’est jamais à l’abri d’un imprévu . … et cela laisse toujours place a de belles anecdotes. Même si sur le coup , face au public , on a juste envie de disparaître.

L’essentiel quand cela arrive c’est que le public ne s’en aperçoive pas . Sauf quand c’est une énorme mouche à merde , grosse comme un noyau de cerise , bien noire et bien bruyante , qui se pose sur la joue de votre partenaire. Là c’est un peu plus compliqué de faire croire au public que cela fait partie de la mise en scène. Surtout quand la mouche est très à l’aise sur la  joue de votre camarade de jeu et qu’elle  décide de se balader jusque sur la pointe de son nez ! Vous allez me demander :  « mais pourquoi il ne l’a pas enlevé avec le revers de sa main? » Ben… figurez-vous que c’est exactement ce que je me suis demandé à ce moment -là,  tout en essayant de dire ma réplique de manière convaincante et concentrée. Effectivement,je ne pouvais pas m’empêcher de regarder cette énorme mouche sur le nez de mon partenaire  et surement tout le public aussi!Puis arriva enfin le moment de sa réplique et la mouche s’envola, mais pour un court instant. La scène continua , je repris mes esprits. Puis comme la scène le prévoyait:  je m’avance à l’avant du plateau , face au public, je dis une ou deux phrases , je me retourne de trois quarts face à mon partenaire qui est derrière moi sur ma gauche et là … Que-ce que je vois ?! Cette même énorme mouche noire sur son œil gauche !Il avait un œil ouvert et un œil fermé qui tremblait avec cette petite bête dessus qui paraissait énorme.  Le pauvre… Pourquoi il ne l’a pas enlevé ? Mais je n’en sais rien ! Je me pose toujours la question, quatre ans après. Cette fois-ci  au bout de quelques secondes la mouche part d’elle-même .

 

La scène se termine enfin ,et nous sortons tous les deux, pour aller nous changer en coulisses pour la suite du spectacle. Nous n’osons pas nous regarder , nous le savons que si nous nous regardons c’est foutu.  Je résiste, il résiste. Puis on craque ! C’est foutu,c’est  le fou rire ! Le plus gros fou rire de toute ma vie ! Mais misère ,je ne peux pas rire, non,  je dois me changer, je dois rester concentré, dans deux  minutes je suis de nouveau sur scène avec une scène importante,  je ne peux pas ne pas rire. Les larmes coulent sur mon visage, je manque de m’étouffer.

 

 

Après le spectacle , je ne peux pas ne pas lui demander «Mais pourquoi tu ne l’as pas enlevé cette foutu mouche ?

 Pas de réponse. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas … il faut croire. 

 

 

 

Dans le même style, vous pouvez lire: 

http://ma-vie-est-un-spectacle-ou-presque.com/tournage-pour-le-nikon-festival/

http://ma-vie-est-un-spectacle-ou-presque.com/une-journee-de-tournee/

http://ma-vie-est-un-spectacle-ou-presque.com/le-trac-est-la/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *