Quand un spectacle devient une émission radio…

Quand un spectacle devient une émission radio…

-cafe-de-la-page-

Cétait le grand pari de mon été 2016 avec l’adaptation de mes spectacles AU CAFE DE LA PAGE pour Radio Libertaire.

Mon nom est Romain Kha.

En janvier 2016, j’ai créé une série de lectures théâtralisées :

AU CAFE DE LA PAGE, le bar hanté par les esprits d’auteurs venus de tous les pays et de toutes les époques.

Chaque mois, le public était accueilli par un serveur ou une serveuse et quatre comédiens étaient habités par Maupassant, Colette, Aristophane et bien d’autres.

Le programme était, bien entendu, différend à chaque fois.

 

 

Puis, en juin 2017, l’idée tombe de faire vivre les auteurs d’AU CAFE DE LA PAGE sous forme radiophonique.

Ce serait une thématique sur les écrivains voyageurs, avec une spécificité différente chaque semaine (marcheurs, navigateurs,explorateurs du froid, etc.)

Ainsi, l’équipe de Radio Libertaire accepte de nous accueillir sur leurs ondes tous les dimanches d’août à 14h.

Pourquoi ?

Parce que je me suis dit :

« La création sonore, ce sera plus simple que la scène, il suffit d’enregistrer, de monter et d’habiller un peu tout ça. Une fois par semaine, ce sera simple ».

Cette pensée, j’aurai bien aimé remonter le temps pour la sortir de mon cerveau.

Je n’avais juste pas pris en compte que j’allais devoir, en moins d’un mois, apprendre une série de nouveaux métiers.

radio et lecture

Métier numéro 1 : preneur son: Avec deux heures de formation, je savais ou brancher mon casque, ou lancer l’enregistrement et où moduler les micros.Le jour de l’enregistrement, l’équipe des comédiens (dont Valérie Mastrangelo) étaient réunies autour des micros.

J’étais confiant, j’avais tout testé la veille.

Et au moment de démarrer, surprise !

Pas de retour son, donc pas d’enregistrement donc ça ne fonctionne pas.

Face à cette centaine de boutons mystérieux, je me lance dans des tests complètement hasardeux. Je ponctue mes actions par des phrases du type: » ça devrait fonctionner »,  « ça, déjà c’est bon signe » ou encore « on démarre tout de suite, ne vous inquiétez pas »

Après une heure trente où rien ne marchait, un technicien entra dans la pièce.

Je l’ai accueilli comme le messie et la séance a pu démarrer.

radio et lecture

Métier numéro 2 : monteur son : Après une heure de formation, j’avais des rudiments concernant le logiciel Adobe Audition.

Je suis arrivé dans le studio pour démarrer le montage un samedi à 19 h. Je suis ressorti à 9 h le lendemain matin.Là encore, j’ai passé les deux premières heures à être bloqué parce que rien ne marchait, mais cette fois j’étais seul donc pas de panique. Puis, il ma fallu trois heures pour arriver à réellement utiliser le logiciel.Et le reste de la nuit, j’ai oublié le temps qui passait tellement le montage de cette émission était magique et passionnant.

Métier numéro 3 : habillage sonore : Bon, là j’avoue j’ai délégué.

Métier numéro 4 : lanceur d’émission en direct : Tout s’est bien passé car il y avait toujours des techniciens présents….

radio et lecture

Sauf une fois.

J’ai alors appelé Vincent Capponi, justement délégué à l’habillage sonore, afin qu’il écoute la radio de chez lui et qu’il me dise si l’émission démarrait ou non.

Au final, je suis très fier de ces cinq émissions, que vous pouvez écouter ici.

Je remercie chaleureusement toute l’équipe : Sarah, Apolline, Amélie, Yann, Vincent, Philippe, Clément, Sophie et, bien sûr, Valérie qui me suivent sans sourciller dans mes folies créatrices.

Et le 6 novembre, une nouvelle émission sera disponible, cette fois consacrée aux écrivains aviateurs.

Ce sera une émission plus longue, mais aussi plus maîtrisée, grâce à tous ces beaux métiers que j’ai appris dans cette aventure.

Romain Kha

Pour écouter la prochaine émission : http://www.aucafedelapage.com/sixieme-emission-radio-par-les-nuages-le-ciel-et-lespace/

www.aucafedelapage.com

Vous pouvez lire aussi :

Les lectures théâtralisées,tout un art!

One thought on “Quand un spectacle devient une émission radio…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *