Une journée en tournée.

En tournée, découverte de la salle
Salle Benoît XII, Avignon

Après plusieurs heures de train, on arrive dans le sud de la France  ou dans le nord, en tout cas loin de la maison pour une date de tournée. Nous arrivons donc dans la matinée au théâtre où une partie de la compagnie est déjà là depuis la veille? Nous sommes accueillis par les régisseurs du théâtre.

Un des régisseur : « C’est vous la comédienne qui se vante d’être « italo-parisienne » ???

Moi : « Oui, oui… c’est une plaisanterie, hein.  J’aime beaucoup la province!».

Passons. A chaque fois, c’est un vrai bonheur de découvrir la salle : elle est grande,elle est petite, le public est proche, ou loin. Pourquoi ils ont peint les murs en vert pomme ? Pourquoi la scène est si haute?…

Ensuite, c’est le moment de découvrir les loges : grandes, petites, propres ou pas, avec ou sans chauffage (oui oui, ça arrive), moderne  ou vétuste, avec canapé ou sans. Lomogram_2016-01-18_11-39-48-PMPoser ses affaires et vite aller déjeuner avec l’équipe du théâtre. Là on discute, on apprend à se connaitre et on se rend compte que l’on connaît beaucoup d’amis en commun, le monde est petit surtout celui du théâtre! Après avoir bien mangé : entrée, plats, dessert, café, le ventre bien plein donc, nous repartons bras dessus bras dessous au théâtre pour travailler un peu. 🙂 Commence alors le fameux filage technique mais la vérité c’est que je n’ai qu’une seule envie: faire la sieste. Et là le régisseur avoue qu’il n’a pas fini d’enregistrer les mémoires des lumières « Bougez pas, je fais ça en 15 minutes ». Deux heures plus tard donc, on commence le filage technique. Enfin, dernière chose contrôle les accessoires et les costumes.

Lomogram_2016-01-18_11-37-33-PM

Retour dans les loges, il  faut déjà commencer à se préparer pour la représentation. J’essaie de me créer un petit coin avec toutes les choses qui me rassurent: ma brosse, mon maquillage, mon tel, mes medocs (quoi?).  On se prépare, on papote et on se concentre. Petit à petit on rentre dans la peau du personnage. Quelqu’un frappe à la porte :« On commence dans 10 minutes, un gros Merde ! » J’ai le trac qui monte…

Fin de la représentation. Je suis… heureuse! Je ne vois pas d’autres mots pour décrire l’état dans lequel je suis à ce moment là. je me sens vivante , tous mes sens sont en éveil et je sais pourquoi je suis là. Sur scène c’est passé tellement vite, je n’ai pas eu le temps de réaliser, comme d’habitude.

Le temps de discuter avec la directrice du théâtre, qu’il faut déjà penser à ranger le décor, les accessoires et la loge. Je me dis : « Dépêche-toi de ranger, comme ça tu seras vite dans ton lit » . Mais non,  les régisseurs et la direction nous attendent pour  dîner : « On vous a préparé un vrai petit festin, avec toutes les spécialités du coin ! » C’est gentil, il ne fallait pas, et d’une parce que je suis crevée et de deux parce que c’est mon régime qui va morfler. Trois heures et trois bouteilles plus tard, je suis dans ma chambre d’hôtel le ventre et le cœur bien rempli.

En fait, c’est quand la prochaine date de tournée? On repart quand?

Lomogram_2015-12-01_08-20-25-PM
Vers Perpignan. Tournée dans le sud

 

Si ce billet vous a plu vous pouvez lire : http://ma-vie-est-un-spectacle-ou-presque.com/le-trac-est-la/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *